EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water
 
Annuaire ecologique
Actualité et Information Actualité et Information
Agriculture et Elevage Agriculture et Elevage
Alimentation biologique Alimentation biologique
Blog ecologie Blog ecologie
Boutique ecologique Boutique ecologique
Commerce équitable Commerce équitable
Développement durable Développement durable
Eau, Lacs et Océans Eau, Lacs et Océans
Ecologie et Politique Ecologie et Politique
Ecologie pratique Ecologie pratique
Energie eolienne Energie eolienne
Energie solaire Energie solaire
Entreprises écologiques Entreprises écologiques
Environnement Environnement
Fondations écologiques Fondations écologiques
Immobilier écologique Immobilier écologique
Pollutions Pollutions
Produits biologiques Produits biologiques
Transport écologique Transport écologique
 
Lexique écologique
Agriculture biologique, Air, Atmosphère Agriculture biologique, Air, Atmosphère ...
Bactérie, Biologie, Biomasse, Botanique Bactérie, Biologie, Biomasse, Botanique ...
Cancérigène, Centrale nucléaire, Climat Cancérigène, Centrale nucléaire, Climat ...
Déboisement, Déchet, Démographie Déboisement, Déchet, Démographie ...
Eau, Écobilan, Écocitoyen, Écologie Eau, Écobilan, Écocitoyen, Écologie ...
Facteur écologique, Forêt, Fumées noires Facteur écologique, Forêt, Fumées noires ...
Gaz à effet de serre, Géologie, Glacier Gaz à effet de serre, Géologie, Glacier ...
Habitat, Herbicide, Humus, Hydrocarbures Habitat, Herbicide, Humus, Hydrocarbures ...
Intensité énergétique, ISO 14001 Intensité énergétique, ISO 14001 ...
Jachère, Jet-stream, Jour de la Terre Jachère, Jet-stream, Jour de la Terre ...
Karst, Kérosène, Kraftliner, Kyoto Karst, Kérosène, Kraftliner, Kyoto ...
Latitude, Lobby nucléaire, Longitude Latitude, Lobby nucléaire, Longitude ...
Magnitude, Marée noire, Mondialisation Magnitude, Marée noire, Mondialisation ...
Nappe phréatique, Niche écologique Nappe phréatique, Niche écologique ...
Océanographie, OGM, Oxygène, Ozone Océanographie, OGM, Oxygène, Ozone ...
Pédologie, Pétrole, Phosphates, Pluie Pédologie, Pétrole, Phosphates, Pluie ...
Qualité de l'air, Quotient de danger Qualité de l'air, Quotient de danger ...
Radioactivité, Raffinage, Reboisement Radioactivité, Raffinage, Reboisement ...
Sécheresse, Sélection naturelle Sécheresse, Sélection naturelle ...
Tchernobyl, Topographie, Transgénique Tchernobyl, Topographie, Transgénique ...
UICN, Ultrason, Uranium, Urbanisation UICN, Ultrason, Uranium, Urbanisation ...
Vague de chaleur, Véhicule hybride Vague de chaleur, Véhicule hybride ...
WWF WWF ...
Xénobiotique, Xéropaysagisme Xénobiotique, Xéropaysagisme ...
Y'a pas de définition Y'a pas de définition ...
Zonage, Zoologie, Zooplancton Zonage, Zoologie, Zooplancton ...
   
Liens de sites externes
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 Domino electrique rapide
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Eclairage professionnel
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 Filtre purificateur d'eau
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Economiseur d'eau pour robinet et douche
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 Broyeur d'evier de cuisine
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Projecteur led exterieur et interieur
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 chauffe eau instantané
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Chauffe eau electrique instantané
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 Prospection commerciale
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Energie du futur
Detecteur Infrarouge pour ampoule E27 Mini chauffe eau
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Aloe vera bio
Ampoule Led avec detecteur infrarouge Relamping industriel
saving water showerhead bodyspa ecoxygen  shower
EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water

EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water

EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water
EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water
EcoXygen - Saving Water BodySpa Chrome Showerhead - save water
 
projecteur led economique
Broyeur d'evier de cuisine
Projecteur led professionnel
 
chauffe eau electrique instantane
mini chauffe eau dafi
Projecteur led industriel
 
 

Eau : Essentielle à la survie de tout organisme vivant, l'eau (H2O), est un liquide inodore, insipide et incolore fait d'hydrogène et d'oxygène. Elle recouvre environ 71% de la surface de la Terre.

Eau de process : Eau que l'on utilise dans tout dispositif ou installation servant à la fabrication de produits industriels.

Eau pluviale : Désigne l'eau produite par les différentes précipitations. Elle se retrouve souvent porteuse de polluants. Au contact de l'air, surtout en périodes orageuses, elle absorbe les impuretés issues des rejets industriels. Ensuite, en se déposant d'abord sur les hauteurs des constructions puis en ruisselant sur les éléments extérieurs du monde urbain, elle amasse des résidus et les transporte dans les systèmes d'assainissement, se mêlant ainsi aux eaux usées domestiques. C'est lors de fortes précipitations que le risque de contamination est grand, les centrales d'épuration ne pouvant parfois pas contenir la totalité des accumulations d'eau et par conséquent les déversant dans des cours d'eau naturels. Eaux usées et eaux pluviales se retrouvent alors en milieu naturel avec leur charge polluante.

Eau potable : Eau propre à la consommation humaine. Elle doit répondre à des critères de consommation selon des normes sanitaires précises, déterminées à l'échelle européenne, puis spécifiées dans la législation de chaque état membre de l'UE. Une fois jugée propre à la consommation, elle sera utilisée pour boire, pour apprêter les aliments ainsi que pour l'hygiène personnelle et les différentes tâches de nettoyage domestique nécessitant de l'eau.

Eau usée : Se dit des eaux domestiques constituées des eaux-vannes d'évacuation des toilettes, des eaux ménagères d'évacuation des cuisines et salles de bains. On retrouve également dans ces eaux, sous forme dissoute ou en suspension, des matières organiques dégradables et des matières minérales. Tous les réseaux d'eaux usées sont acheminés vers des stations d'épuration dans lesquelles on traite les eaux usées.

Échanges de crédits d'émissions : Par le fait du Protocole de Kyoto, les différents signataires s'engageaient à réduire leurs émissions polluantes. Afin d'apporter à ces dispositions une plus grande souplesse et surtout de favoriser la volonté de leur maintien, le Protocole de Kyoto a mis en place un système d'échanges de crédits d'émissions. En vertu de ce système, les entreprises excédant leur plafond d'émissions de gaz à effet de serre peuvent donc acheter des quotas auprès d'entreprises plus performantes sur le plan environnemental. Le pays signataire respecte, dans ces conditions ses engagements de réduction et son économie n'en souffre pas.

Échelle de Beaufort : L'échelle de Beaufort sert à estimer la vitesse du vent sur une classification en 12 catégories, allant de 0 km/h à 118 km/h.

Échelle de Cantril : L'échelle de Cantril sert à estimer la qualité de vie d'individus donnés en regard de leurs propres attentes et de leur perception de ce qu'ils méritent selon leur implication sociale. Elle se compose de 10 niveaux, la valeur 10 représentant "'les meilleures conditions de vie pour le sujet" et la valeur 0 '"les pires conditions de vie pour le sujet". Grâce à cette échelle d'estimation, on peut juger du bien-être ou non d'un sujet dans son milieu social.

Échelle de Richter : L'Échelle de Richter, sert à évaluer les secousses sismiques en fonction de la valeur de la magnitude. Par magnitude on entend l'énergie libérée lors d'un séisme. Lorsque la mesure reste en deçà de 2,0, il s'agit d'un micro tremblement de terre. Il n'est alors pas perceptible et on en compte environ 8000 quotidiennement à travers le monde. Si la mesure se situe entre 2,0 à 2,9, on ne le perçoit toujours pas mais il sera apparent sur l'échelle de Richter. Entre 3,0 et 3,9, le séisme sera ressenti, mais les dégâts restent plutôt rares. De 4,0 à 4,9, le séisme est parfaitement perceptible et des dégâts en découleront avec des variantes plus ou moins importantes. À partir de 5,0 à 5,9, on parle de tremblement de terre et il occasionnera des dommages souvent considérables à des constructions anciennes, abîmant moins gravement des constructions plus récentes. Entre 6,0 et 6,9, le séisme peut être destructeur dans un rayon de 180 km. Entre 7,0 à 7,9, on parle d'un phénomène majeur qui aura des répercussions au-delà d'un rayon de 180 km. Des secousses sismiques atteignant entre 8,0 et 8,9 sur l'échelle de Richter annoncent une véritable catastrophe avec un taux de destruction très important. Enfin, si la mesure indique 9,0 ou l'excède, il s'agit d'une catastrophe exceptionnelle qui ne survient en général qu'une fois tous les 20 ans et qui détruit tout à plusieurs centaines de km de son épicentre.

Échelle internationale des événements nucléaires (INES) : L'échelle internationale des événements nucléaires (INES) sert à estimer la gravité d'un accident nucléaire. Cette échelle compte huit niveaux de gravité allant de 0 à 7.

Échelle Saffir-Simpson : L'Échelle Saffir-Simpson sert à estimer la puissance des cyclones dans l'océan Atlantique et le nord-est du Pacifique. Elle se constitue de 5 catégories : - Catégorie 1 : Vents de 119 à 153 km/h avec élévation du niveau de la mer de 1 à 1,70 mètre. Peu de probabilité en terme de dégât matériel.
- Catégorie 2 : Vents de 154 à 177 km/h avec élévation du niveau de la mer de 1,80 à 2,60 mètres. Risques considérables pour toute habitation de type mobile home.
- Catégorie 3 : Cyclone identifié comme intense. Vents de 178 à 209 km/h avec élévation du niveau de la mer de 2,70 à 3,80 mètres et déracinement des arbres.
- Catégorie 4 : Cyclone identifié comme extrême. Vents de 210 à 249 km/h avec élévation du niveau de la mer de 3,90 à 5,60 mètres. Dévastation totale ou partielle dans les agglomérations et parmi les habitations.
- Catégorie 5 : Cyclone identifié comme catastrophique. Vents de 249 km/h et plus avec élévation du niveau de la mer de plus de 5,60 mètres. Dévastation totale.

Écobilan : Se dit de l'analyse que l'on fait d'un produit concernant les impacts environnementaux de sa fabrication. De l'extraction des matières premières pour sa production aux processus de transformation qu'il devra subir jusqu'aux habitudes de consommation et de disposition de déchets qu'il occasionne, l'écobilan trace le cycle de vie du produit.

Écocitoyen : Se dit des individus qui vivent quotidiennement, par leurs choix et leurs comportements, dans le respect de l'environnement

Écoconception : Se dit d'un processus de prise en compte de la protection de l'environnement lors de la conception de produits et de services. Grâce à l'écoconception, on procède à l'écobilan d'un produit ou service et l'on favorise la mise en marché des produits et services qui respectent le plus l'environnement tout en ayant le moins d'impact négatif sur celui-ci.

Écologie : Science qui étudie les conditions de vie sur terre, particulièrement l'ensemble des relations et des interactions entre les organismes vivants et les milieux dans lesquels ils évoluent. Du grec ''Oikos'', qui signifie maison et logos qui signifie discours, l'écologie est une science de l'environnement et non pas une branche de la science qui défend la nature. On fait sans doute l'association, dans une orientation biaisée, avec le terme écologiste, qui lui désigne une personne qui se porte, par des actions concrètes, à la défense des droits environnementaux.

Écologie urbaine : Partie du principe de l'application, en zone urbaine, de modèles réservés aux milieux naturels, l'écologie urbaine vise à instaurer dans les villes une sorte d'harmonie et d'équilibre du milieu afin de maintenir l'homme dans un écosystème sain et approprié à son épanouissement.

Écophysiologie : On parle aussi d'auto-écologie. Se dit de l'étude des interactions entre un type donné d'organismes vivants et les éléments environnementaux qui l'entourent.

Écosystème : Se dit de toute communauté animale ou végétale, évoluant sur un territoire donné, déterminé par des éléments spécifiques tels que le climat, l'altitude, l'humidité, etc., et dont l'interaction avec la matière inerte dans une relation d'interdépendance permet une unité écologique.

Effet de serre : Phénomène naturel qui maintient la température moyenne sur la planète autour de 15 °. En l'absence d'effet de serre, la température moyenne de la Terre tournerait plutôt autour de -18 °C. Les rayons du soleil qui frappent le sol remontent ensuite vers le ciel en radiations infrarouges, donc sous forme de chaleur. Ce sont les gaz comme le CO2 et le méthane qui absorbent une partie de ces radiations, ce qui réchauffe l'atmosphère au-delà de ce qui est normalement nécessaire. Ces gaz devenant de plus en plus présents à cause de l'intervention humaine, la température ne cesse d'augmenter, mettant en péril de nombreux écosystèmes à travers le monde.

Effluent : Se dit de tout rejet liquide constitué d'éléments polluants colloïdaux, dissous ou particulaires, notamment les eaux résiduaires urbaines et industrielles. En général on trouve dans ces effluents des éléments chimiques ou organiques extrêmement néfastes pour l'environnement. Depuis quelques années, on tente de dépolluer ces eaux par méthanisation, procédé qui apparaît efficace lorsque les installations qui le dispensent sont adéquatement dimensionnées.

Électricité : Phénomène physique qui présente une interaction de particules chargées sous l'action d'une puissance électromagnétique. On fabrique l'électricité à partir de trois principales sources d'énergie : hydraulique, nucléaire et thermique. C'est la production de l'électricité qui pose souvent problème dans l'environnement. Soit par le type de carburant primaire qu'on utilise pour la produire comme les énergies fossiles (le charbon, par exemple), soit par la nature dangereuse de la source d'énergie utilisée pour la produire (le nucléaire), soit par le non-respect de l'environnement qu'occasionnent ses installations (les barrages hydroélectriques).

Électricité verte : On parle d'électricité verte lorsque l'électricité se produit depuis des sources d'énergie renouvelables ou dites de cogénération de qualité. Il faut, de plus, que le processus de production de cette électricité garantisse une réduction minimale de 10% des émissions de CO2 par rapport au processus de production habituel de l'électricité pour un nombre identique de kWh.

El Nino (phénomène) : Phénomène climatique et cyclique, survenant ponctuellement entre des périodes de 3 à 7 ans. Il s'agit du réchauffement inhabituel de l'Océan Pacifique au large des côtes du Pérou et du Chili, et généralement associé à des pluies abondantes. Il en résulte des anomalies climatiques dans plusieurs régions du monde et des catastrophes naturelles graves. Il existe également une variante froide à ce phénomène, que l'on appelle El Nina, et qui provoque aussi des bouleversements climatiques plus ou moins dramatiques.

Élevage raisonné : Principe d'élevage en accord avec la capacité de production de chaque animal en considérant son bien-être ainsi que le contexte environnemental de l'exploitation agricole.

Élimination : Se dit du processus d'élimination des déchets afin d'éviter le plus possible l'émission de matières polluantes. Elle qualifie les opérations de pré-collecte, collecte, transport, tri, regroupement, prétraitement, traitement, stockage ou rejet en milieu naturel, en conformité avec les règles de respect de la nature.

Émergence globale : Particularité de ce qui est égal à la différence entre le niveau de bruit ambiant, comportant le bruit particulier en cause, et le niveau de bruit résiduel, constitué par l'ensemble des bruits habituels.

Émergence spectrale : Particularité de ce qui est égal à la différence entre le niveau de bruit ambiant dans une bande d'octave normalisée comportant le bruit particulier en cause et le niveau de bruit résiduel dans la même bande octave, constitué par l'ensemble des bruits habituels.

Empreinte sonore : Se dit d'un son reconnu comme familier par une population entière et qui identifie un lieu par association. Les sirènes des véhicules des forces de l'ordre, par exemple, constituent une empreinte sonore des milieux urbains.

Énergie : Se dit de toute source qui procure les moyens de réaliser un quelque ouvrage. Elle peut provenir du sol (énergie fossile) comme le charbon, le pétrole, l'uranium, etc., ou être renouvelable comme la biomasse, le bois, l'eau, les marées, le soleil, le vent, etc.

Énergie éolienne : Se dit de l'énergie produite depuis la force du vent sur les pales d'une éolienne. On utilise la puissance du vent pour mouvoir les pales des hélices, ce qui actionne la rotation d'un rotor afin de produire de l'électricité. Cette électricité sera ensuite distribuée sur un réseau via un transformateur.

Énergie fossile : Se dit de l'énergie issue de composés produits par la décomposition sédimentaire des matières organiques, principalement constituées de carbone.

Énergie géothermique : Se dit de l'énergie issue de la chaleur de la croûte terrestre et dans les couches superficielles de la terre. Deux formes de géothermie sont admises : la géothermie de surface et la géothermie profonde. La géothermie de surface permet de récupérer de la chaleur pendant la période de l'hiver et de la fraîcheur pendant l'été depuis la couche superficielle du sol. La géothermie profonde sert plutôt à la capture de la chaleur retenue dans la croûte terrestre afin de chauffer dans des conditions de température inférieure à 90°. Elle pourra aussi produire de l'électricité si la température se situe entre 90 et 150°.

Énergie marémotrice : Se dit de l'énergie provenant du cycle des marées. On la récupère depuis une installation capable de transformer le potentiel des marées en électricité. Exploitée par l'EDF, c'est à La Rance, dans la Bretagne française, que la seule usine marémotrice au monde existe actuellement. Il semble que le procédé soit coûteux et peu satisfaisant en terme de production.

Énergie nucléaire : Produite par les réacteurs des centrales nucléaires à partir de réactions en chaîne (fission nucléaire avec l'uranium comme matériau fissile) l'énergie nucléaire ne fait pas l'unanimité à cause des dangers qu'elle représente. De plus, elle nécessite des installations extrêmement sophistiquées, lesquelles doivent, par ailleurs, être surveillées et entretenues en permanence.

Énergie renouvelable : On parle d'énergie renouvelable lorsqu'il s'agit d'énergie puisée à même les éléments de la Terre, c'est-à-dire l'air, l'eau, le feu, le soleil et la terre. Par énergie renouvelable, on entend donc l'exploitation de sources énergétiques impossible à épuiser, comme le vent, les marées, les rayons du soleil, etc.

Énergie solaire : Se dit de l'énergie renouvelable que représente le soleil et récupérée depuis des panneaux récepteurs. L'énergie solaire captée et emprisonnée dans les panneaux est ensuite régénérée en électricité ou en chaleur. On distingue trois types d'énergie solaire : énergie solaire photovoltaïque ; énergie solaire thermique ; énergie solaire thermodynamique.

Engrais : Se dit de toutes substances nutritionnelles, naturelles ou chimiques, dispensées au sol ou à la terre, et dont l'objectif est de fertiliser les végétaux qui y vivent pour une croissance maximale.

Engrais minéral : Engrais chimique de synthèse ne comprenant pas de carbone.

Engrais organique : Engrais naturel comprenant du carbone et issu du monde animal ou végétal.

Engrais vert : Procédé de fertilisation à partir de plantes, généralement des graminées et des légumineuses de prairie, que l'on réduit à l'état de fertilisants pour aider à l'épanouissement des cultures tout en respectant les normes environnementales.

Ensablement : Processus naturel de comblement conséquent à l'érosion, qui entraîne le remplissage par le glissement de boue, de sable et de terre dans certains cours d'eau.

Environnement : Ensemble des conditions naturelles ou artificielles (physiques, chimiques et biologiques) et culturelles (sociologiques) qui assure le développement et la survie des organismes vivants. Il s'agit du milieu de vie de chaque espèce vivante en fonction de facteurs donnés.

Environnementaliste : Individu spécialiste de l'environnement qui milite en faveur de son respect et dénonce les abus qui sont commis à son endroit.

Épandage : Les processus d'épandage ont pour but d'engraisser le sol pour un épanouissement maximal des cultures. On les exécute en répartition régulière sous forme d'amendements, de boues de station d'épuration, d'effluents d'élevage, d'engrais, de produits phytosanitaires, etc.

Épidémiologie : Discipline médicale qui étudie les facteurs d'interventions et les conditions qui en favorisent le développement dans les maladies et les différentes affections chez les êtres vivants. Par ces études minutieuses, on détermine les groupes d'âge et de sexe, la fréquence, la dispersion géographique et/ou socio-économique de ces phénomènes.

Épizootie : Se dit d'une contamination puis d'une propagation à grande échelle de maladies infectieuses, bactériennes, virales, etc., au sein d'une population exclusivement animale.

Érosion : Phénomène de dégradation de plusieurs éléments qui composent les horizons de la couverture pédologique sous l'action de différents éléments comme l'eau, les glaciers, les marées, le vent, etc. Certaines végétations, certains accidents de terrain naturels comme les pentes ainsi que l'intervention humaine sont également à l'origine de cette érosion.

Érosion du sol : Phénomène de dégradation des sols occasionné par la fréquence des pluies ainsi que par les différents forages ou travaux mécaniques sur un territoire donné. Les sols les plus vulnérables à l'érosion sont ceux qui présentent une pauvreté évidente en matières organiques.

Érosion glaciaire : L'érosion glaciaire est un phénomène qui a lieu d'amont en aval lors du déplacement de la glace, creusant profondément sa vallée. Elle a pour conséquence d'accroître les irrégularités topographiques du fond des vallées.

Espèce en voie de disparition : Se dit de toute espèce vivante, sauvage ou domestique, qui risque de disparaître, de façon imminente et irrémédiable de la surface de la Terre, à cause des différentes interventions humaines.

Espèce endémique : Se dit des espèces indigènes, avérées dans une zone spécifique, mais dont la distribution est relativement limitée.

Espèce envahissante : Se dit d'une espèce qui n'est pas originaire de la zone dans laquelle elle a créé son nouvel habitat et qui, par multiplication reproductrice, a délogé ou éliminé totalement des espèces indigènes.

Espèce exotique : Se dit de toute espèce implantée dans un milieu par le fait de l'intervention humaine depuis peu ou qui n'est pas originaire de l'endroit où elle évolue au moment du constat.

Espèce indigène : Se dit de toute espèce originaire de la région où elle évolue depuis des décennies.

Espèce ligneuse : Se dit de tout végétal dont la tige est solidifiée par de la lignine et qui regroupe les arbres, arbustes et arbrisseaux.

Espèce migratrice : Se dit de toute espèce animale qui opère des mouvements migratoires en se déplaçant selon les saisons afin de réunir les meilleures conditions pour assurer sa survie

Espèce nicheuse : Se dit de toute espèce d'oiseau qui niche et se reproduit dans un espace spécifié.

Espèce rudérale : Se dit d'une espèce végétale qui évolue sur les décombres et les milieux riches en azote. Elle peut évoluer sur des terres hostiles, en période de sécheresse, résister aux insolations, etc.

Espèce vulnérable : Directive Habitat 92-43-CEE du 21/05/92 : il s'agit de toute espèce menacée, dont l'avènement dans la catégorie des espèces en danger est imminent si des mesures immédiates et conséquentes ne sont pas prises pour en favoriser la survie.

Esprit-de-sel : Solution d'acide chlorhydrique dans l'eau. Quotidiennement, l'esprit-de-sel sert à contrôler le pH de l'eau des piscines. Il joue également un rôle dans l'élimination des dépôts de ciment et le détartrage sur la plupart des carrelages.

Ester de colza : Nom attribué à l'ester méthylique issu de l''huile de colza combiné au méthanol. Par combustion, ce biocarburant génère du CO2 ainsi que de la vapeur d'eau, sans produire cependant le moindre composé de souffre ou d'azote (SO2, NOx). On l'appelle aussi Biogazole, Diésole ou Diester. En France, on en fait la production depuis 1993 pour le destiner aux véhicules communaux. Il remplace le gazole dans une proportion de 5 % dans les moteurs diesel.

Éthanol (C2H5OH) : Également appelé alcool éthylique, il s'agit d'un composé chimique de la famille des alcools. Produit grâce à la fermentation de fruits, il est également présent dans toutes les boissons alcoolisées. Dans l'industrie chimique, il sert à titre de solvant et peut être extrêmement toxique si ingéré, causant des étourdissements, des maux de tête, des nausées et même des pertes de conscience. Son contact en milieu clos nécessite des précautions pour protéger la peau et les yeux ainsi qu'une ventilation adéquate. Sa teneur maximale autorisée est de (TLV/TWA) : 1900 mg/m3 (1000 PPM).

Éthologie : Étude du comportement des animaux dans leur environnement naturel.

Étiquetage environnemental des produits : Notion générale visant à faire de l'offre de produits une mise en marché respectueuse de l'environnement. On distingue à l'heure actuelle trois types d'étiquetage environnemental répertoriés par l'ISO : - Eco-labels officiels : type I selon la terminologie de l'ISO.
- Auto-déclarations environnementales : type II.
- Ecoprofils : type III.
Par ailleurs, 4 normes internationales encadrent la mise en pratique de l'étiquetage environnemental :
- Norme ISO 14020 : Étiquettes et déclarations environnementales ; Définitions.
- Norme ISO 14021 : Auto déclarations environnementales.
- Norme ISO 14024 : Étiquetage environnemental pour les écolabels officiels.
- Norme ISO 14025 : Marquages et déclarations environnementaux ; Déclarations environnementales de type écoprofil.

Eutrophisation de l'eau : Se dit d'une propagation de végétaux aquatiques dont la décomposition excède les capacités en oxygène du milieu aquatique dans lequel ils évoluent, provoquant ainsi la mort des animaux de ce même milieu.

Extinction : Disparition totale d'une espèce animale ou végétale de la surface de la planète.

 

 

Le chauffe eau electrique instantané Dafi s'installe en tout lieu où un nouveau point d'eau chaude est necessaire.

Le Mini Chauffe-eau électrique instantané dafi décentralisé convient pour :

  • Lave mains et lavabo :  3,7 kW
  • Évier : 5,5 kW
  • Lavabo + Douche :  7,3 kW
  • Lavabo + Douche + Baignoire : 9 à 11 kW

Livré avec connecteur, valve, un embout mousseur economiseur d'eau 2.5 litres par minute pour robinet et une pince de serrage.

Une arrivée d'eau froide et une prise électrique suffisent pour installer ce chauffe eau electrique instantané.
 
EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water Economiseur d'eau 5 l/min

EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save water Economiseur d'eau puissant et économique !

EcoXygen - BodySpa Chrome Showerhead - save waterAvec un economiseur d'eau, vous economisez jusqu'à 80% d'eau

 
Annonces